Retour
Gagner sa vie grâce à l'écriture
14 min. de lecture

Comment devenir copywriter en ligne en 2023 ?

Le job de Copywriter est certainement l’un des métiers qui a connu la plus forte croissance sur Internet ces dernières années. Si vous vous êtes renseigné sur le sujet, vous avez peut-être constaté l’explosion du nombre de personnes qui vendent leurs compétences dans ce domaine (et qui cherchent des missions ou un job). 

Il est vrai que le métier de Copywriter présente plusieurs avantages très intéressants :

  • Il est riche intellectuellement et stimulant ; 
  • Il peut se pratiquer depuis n’importe où (il suffit d’une connexion Internet) ; 
  • Il peut être exercé en tant que salarié ou freelance ;
  • Il est possible de bien gagner sa vie et d’atteindre des jolis niveaux de rémunération ;
  • Il ne nécessite aucune formation académique traditionnelle. Les meilleurs Copywriters sont très souvent autodidactes et issus d’une reconversion.

La conséquence, c’est que beaucoup de choses sont dites et écrites sur le Copywriting. À chaque fois que j’ouvre mon LinkedIn, j’ai l’impression que le Copywriting est partout. Je suis assailli de posts écrits par les vendeurs de formation en Copywriting et les pseudo-influenceurs qui essaient de me donner des conseils. Avec du bon et beaucoup de moins bon.

Dans cet article, je tâche de démêler le vrai du faux dans le but de vous expliquer comment devenir Copywriter en 2023.

Pourquoi est-ce que vous devriez prendre mes conseils au sérieux ? Parce que je dispose d’une bonne petite expérience dans le domaine : 

  • J’ai été Copywriter en CDI pour une startup appelée LiveMentor, de 2017 à 2019 ;
  • J’ai été Copywriter en freelance également pendant deux ans (en 2020/2021). Aujourd’hui, il m’arrive encore d’effectuer certaines missions pointues ;
  • Avec Sauce Writing, je forme chaque année plusieurs dizaines de personnes à la maîtrise du Copywriting.

Je connais donc très bien les problématiques et les coulisses de ce métier. Et j’ai décidé de tout vous livrer aujourd’hui.

Qu’est-ce que le métier de Copywriter ?

Commençons par une définition simple du Copywriting : le Copywriting est une forme d’écriture orientée vers la vente et la persuasion.

Le métier de Copywriter consiste à écrire des textes qui vont influencer un prospect ou un visiteur afin de le faire passer à l’action. Ces textes sont appelés des “copys” et s’insèrent dans le funnel marketing ou commercial d’une entreprise.

À la base, les premiers Copywriters des années 1950 / 1960 écrivaient des publicités au format papier. Leur mission était de convaincre le prospect d’acheter leur produit en quelques lignes de textes. Il fallait donc être convaincant et savoir utiliser les bons mots. Ces Copywriters étaient très souvent employés par les agences de publicités qui étaient chargées de vendre les produits des marques qui faisaient appel à eux.

Avec l’arrivée d’Internet, le métier de Copywriter a un peu évolué. En plus de la dimension écriture et de la dimension vente, une dimension marketing s’est ajoutée à la palette du Copywriter (je détaille ce point un peu plus bas). 

Je précise tout de suite un point important. Pour certains puristes, le Copywriting désigne uniquement l’écriture de textes centrés sur la vente. Dans une certaine mesure, c’est vrai (cf la définition du Copywriting que j’ai donnée plus haut).

Mais mon expérience m’a montré qu’il est pertinent et utile d’adopter une vision plus large du Copywriting. Une vente ne se fait pas uniquement au moment où une personne lit un texte de vente. Une vente se prépare en réalité bien en amont. Elle se construit dans le temps, petit à petit, grâce à du contenu à visée éducative. Grâce à du contenu qui crée un lien de confiance avec son audience.

Si vous souhaitez acheter une voiture, il y a peu de chance que vous le fassiez directement après avoir vu une pub dans un catalogue ou sur un panneau d’affichage. Vous avez besoin de mûrir votre décision, d’étudier les différentes options, de tester la voiture, de poser des questions au vendeur, etc. Le job du Copywriter, c’est précisément d’intervenir à chacun des moments de cette chaîne et de s’assurer que le message soit cohérent de bout en bout.

Aujourd’hui, sur Internet, le travail d’un Copywriter peut se décliner sur plusieurs formats :

  • Pages de vente : les pages qui ont pour vocation de vendre directement un produit ou un service en ligne. Ces pages sont souvent utilisées pour des produits d’information.
  • Pages produits : très utiles pour les boutiques e-commerce qui doivent convaincre rapidement un visiteur de passer à l’achat.
  • Articles de blog : même si on peut penser que les articles de blog ne rentrent pas dans le périmètre exact du Copywriting, ils permettent tout de même d’influencer l’acte de vente. Ils jouent un rôle très important d’éducation et de création d’un lien de confiance. 
  • Landing Pages : ces pages ressemblent aux pages de vente et aux pages produits. La petite nuance porte sur le fait que le call-to-action (l’action demandée) n’est pas toujours un achat. Cela peut être une inscription à une newsletter, le téléchargement d’un lead magnet, une demande de démo, etc. 
  • Publicités en ligne : les textes des pubs que vous voyez passer sur Facebook ou Instagram ont très certainement été rédigés par des Copywriters dans le but de vous faire passer à l’action.
  • Séquences email : il s’agit d’une série d’emails pensées pour donner envie au lecteur de passer à l’action (souvent, l’achat d’un produit). 
  • Posts sur les réseaux sociaux : un post sur Linkedin ou un tweet peuvent également être considérés comme du Copywriting. Comme les articles de blog, ils permettent de créer une relation et de rassurer son prospect.
  • Script de vidéos Youtube ou formats courts (pour Tik Tok par exemple) : toujours la même logique, une vidéo peut être pensée pour pousser le spectateur à passer à l’action et permet de construire un lien.

Un Copywriter peut donc intervenir à chaque étape du cycle marketing et du parcours de vente : 

devenir copywriter missions textes

Que fait un Copywriter ? À quoi ressemblent son quotidien et ses missions ?

À ce stade, vous vous demandez certainement ce que fait concrètement un Copywriter de ses journées. 

Passe-t-il l’intégralité de son temps à écrire ? Est-ce que ses doigts tapent sur son clavier 8 heures par jour, tous les jours de la semaine ? 

Pas vraiment.

L’écriture n’est que la partie émergée de l’iceberg. Afin de bien visualiser la chose, je dirais que sur une journée de 8 heures, l’écriture pure ne représente que deux ou trois heures maximum du temps d’un Copywriter.

L’écriture n’est que la touche finale. Prenons une métaphore pour bien comprendre.

Si vous construisez une maison, vous n’allez pas tout de suite commencer par poser les murs. Vous devez d’abord passer par plusieurs étapes déterminantes : étudier la constructibilité du terrain, dessiner un plan, poser les fondations, sélectionner les bons matériaux, etc. La construction des murs n’est que la touche finale.

C’est pareil pour le Copywriting.

Voici concrètement toutes les réflexions que doit mener un Copywriter avant de commencer à écrire : 

1. Comprendre en profondeur son persona

C’est l’un des aspects les plus importants du job de Copywriter : parvenir à se mettre dans la peau des gens à qui il écrit, son persona. 

Attention, il ne s’agit pas uniquement d’y penser “vite fait” et se dire que c’est bon. Il faut vraiment comprendre qui ils sont. Idéalement parler avec eux de manière régulière. Passer du temps dans les mêmes droits qu’eux (forums, communautés, événements, etc.). 

Le job de Copywriter consiste à choisir les mots qui vont permettre de déclencher le passage à l’action. Et on comprend bien que ces mots vont dépendre de la situation, du contexte et de la personne qui les lit.

Vous devez comprendre votre cible pour identifier les arguments qui vont permettre de la convaincre et de la toucher émotionnellement.

Petite anecdote : quand j’ai démarré mon job de Copywriter en CDI chez LiveMentor, je passais une grande partie de mes journées à comprendre et étudier mon persona. J’étais sur le groupe Facebook qui regroupait tous les clients, je leur parlais directement, je les rencontrais à l’occasion d'événements physiques, etc.

Cela m’a ensuite permis d’écrire des textes qui leur parlaient profondément.

Et c’est toujours ce que je fais aujourd’hui, avec Sauce Writing.

2. Comprendre le funnel marketing de l’entreprise

Un Copywriter n’agit jamais seul. Il n’est qu’un rouage dans une chaîne beaucoup plus grande que lui : le cycle marketing et commercial de l’entreprise pour laquelle il travaille (que l’on appelle funnel).

Tout bon Copywriter se doit d’avoir une très bonne connaissance de cette chaîne. Il doit savoir à quel moment le texte qu’il va rédiger intervient : est-ce que le prospect est déjà familier de notre marque ? Est-ce qu’il nous découvre pour la première fois ? Est-ce qu’il a déjà eu un commercial au téléphone ? Lu plusieurs articles de blog ? Que va-t-il se passer une fois qu’il a lu mon texte ? Que se passe-t-il s’il clique sur le call-to-action de ma page ? etc.

Tout cela va influencer le choix de l’argumentaire et des mots réalisé par le Copywriter. 

3. Comprendre le produit vendu

Ce troisième point est très lié au précédent, mais il me paraît pertinent de faire un aparté spécial dessus.

Le copywriter est un vendeur à l’écrit.

Et comme n’importe quel vendeur, il se doit de posséder une connaissance parfaite du produit qu’il vend. Ici encore, il ne s’agit pas de savoir rapidement ce que fait le produit. Le Copywriter doit connaître :

  • Les fonctionnalités précises du produit ;
  • Le problème que le produit résout, pour quelle cible ;
  • Les objections potentielles des prospects vis-à-vis de ce produit ;
  • Les alternatives des concurrents à ce produit.

C’est seulement en ayant toutes ces cartes en main que le Copywriter peut décider des bons leviers à actionner dans sa copie.

4. Structurer ses idées et ses textes

Enfin, dernière étape importante avant de commencer à écrire : celle de la feuille blanche.

L’erreur que font de nombreux Copywriters débutants est de démarrer tout de suite dans l’écriture dans leur texte, sans s’interroger profondément sur sa structure.

Je conseille plutôt de démarrer avec une feuille, un stylo et de réfléchir au déroulé logique de votre argumentaire. C’est d’ailleurs le même processus que je recommande pour structurer un article de blog.

Jouez avec vos recherches et le matériel dont vous avez à disposition (issus des trois premiers points que je viens de partager) pour construire votre page.

Si vous rédigez par exemple une Landing Page, demandez-vous quels sont les arguments à utiliser, et dans quel ordre. Quelles sont les objections à traiter rapidement. À quel moment parler des fonctionnalités, etc.

C’est seulement une fois que vous êtes au clair avec tout cela que vous pouvez commencer à écrire votre texte. 

Que faut-il apprendre pour devenir Copywriter ? Quelles qualités requises ?

Ce que j’explique vous plaît et semble vous convenir ? Vous avez envie de creuser cet univers et de vous former dans le but de devenir Copywriter ?

Voici les qualités et compétences essentielles à développer, selon mon expérience.

Comme je l’ai expliqué plus haut, le Copywriting est une discipline qui se situe à la croisée entre la vente, l’écriture et le marketing. Vous devez donc développer une sensibilité et des connaissances dans ces trois domaines.

Compétence n°1 du Copywriter : l’empathie

L’empathie est la base du métier de n’importe quel vendeur ou marketeur. Si vous n’êtes pas capable de vous mettre dans les baskets de la personne que vous essayez de convaincre, vous n’avez aucune chance.

Vous devez apprendre à voir le monde comme elle. Comprendre les références qui l’inspirent. Comprendre les messages qui vont la toucher.

Cela explique d’ailleurs pourquoi les bons Copywriters tendent à être des personnes introverties. 

Compétence n°2 du Copywriter : être rigoureux et “orienté détail”

Le job du Copywriter ne consiste pas uniquement à écrire des pages de vente très longues. Comme nous l’avons vu, le Copywriting peut se décliner sur de nombreux supports : certains très longs, d’autres plus courts.

Lorsque vous écrivez sur un support court (landing page, emails, publicités, posts sur les réseaux sociaux), chaque mot compte. Chaque mot est important dans le but de communiquer votre message.

La rigueur, la précision et la minutie sont vos meilleurs alliés. 

Compétence n°3 du Copywriter : une compréhension du marketing digital (et de la vente)

Je le répète : le Copywriter ne travaille pas en autarcie, dans son coin. Il est un maillon d’une chaîne plus large que lui.

Un bon Copywriter doit comprendre le marketing global de son entreprise afin de faire en sorte que ses textes s’y insèrent au mieux. Il doit également montrer à son employeur ou son client freelance qu’il sait de quoi il parle et qu’il va pouvoir être force de proposition.

Petit aparté : c’est exactement pour cela que tous les cas pratiques réalisés par les participants de l’Accélérateur Sauce Writing sont précédés d’une mise en contexte marketing. Par exemple, avant de commencer à rédiger une Landing Page, je m’assure que les participants comprennent bien quel est le rôle de ces pages, pourquoi elles sont utiles et dans quels cas il faut en créer.

Je recommande à tous ceux qui aspirent à devenir Copywriter de se former selon un schéma en T : 

développer compétences devenir copywriter web

Vous devez développer deux types de compétences : 

  • Des compétences horizontales : une bonne base de connaissances générales en marketing
  • Des compétences verticales : des connaissances profondes en Copywriting.

Compétence n°4 du Copywriter : curiosité & créativité

Je ne connais aucune personne qui dédie l’essentiel de son temps à l’écriture (Copywriting, rédaction, etc.) qui ne soit pas curieuse et créative. 

La curiosité permet au Copywriter de s’ouvrir aux autres et lui donne envie d’apprendre. De comprendre.

La créativité permet au Copywriter d’inventer et de sans cesse trouver de nouvelles idées pour renouveler ses textes. La créativité permet au Copywriter de sortir du lot et de surprendre son lecteur.

Le point important ici est de comprendre que la créativité est un muscle. La créativité n’est pas le fruit d’éclairs de génie ou l’apanage des personnes qui sont nées avec.

Les personnes que l’on qualifie de “créatives” on fait l’effort de le devenir ; la créativité est le fruit d’une discipline et d’un entraînement. J’ai écrit un livre entier sur le sujet : Expédition Créative.

Compétence n°5 du Copywriter : lire beaucoup

La lecture n’est pas vraiment une compétence. Il s’agit plutôt d’une habitude et d’une discipline de vie. Mais elle me paraît essentielle.

Derrière chaque auteur (ou rédacteur, copywriter, etc.), se trouve un grand lecteur. J’en suis absolument convaincu : je le suis moi-même et tous ceux que j’admire le sont également.

La lecture va alimenter votre curiosité. La lecture va développer votre empathie. La lecture va vous nourrir de références, d’exemples et d’histoires que vous pourrez utiliser dans vos textes. La lecture va affiner votre sensibilité pour l’écrit. La lecture va vous aider à formuler de meilleures phrases. La lecture va vous permettre de créer une réalité dans laquelle les mots jouent un rôle central.

Tout cela va vous aider dans votre job de Copywriter. Je considère que cette activité est tellement utile que je lis un livre par semaine depuis six ans. 

Alors quels livres pour progresser en Copywriting ? 

Tout le monde recommande de lire les livres fondamentaux sur le Copywriting : Breakthrough Advertising, The Adweek Copywriting Handbook ou encore Scientific Advertising.

Ce sont des bons livres qui transmettent des notions utiles de Copywriting. Mais aucun de ces livres ne m’a particulièrement marqué. Il s’agit souvent d’une collection d’astuces et de principes.

Jetez un œil à ces livres, mais ouvrez-vous surtout à un maximum de lectures différentes. Lisez de la fiction, de la science-fiction, des biographies, des livres historiques, des livres business et des livres marketing (les livres de Seth Godin sont incontournables). Lisez ce qui vous passionne et attire votre curiosité.

Les bonnes idées et bonnes inspirations viennent de partout. Sortez des sentiers battus des mêmes livres que tout le monde lit. Si cela vous intéresse, je partage tous les mois les livres que je lis dans ma newsletter personnelle.

Compétence n°6 du Copywriter : l’aisance à l’écrit

Je garde la meilleure et la plus importante pour la fin.

Quand je parle “d’aisance à l’écrit”, je désigne plusieurs choses :

- La capacité à écrire de manière simple et impactante (l’essence même du Copywriting) ;

- La capacité à écrire de manière rapide et efficace. C’est déterminant si vous souhaitez faire du Copywriting votre métier ;

- Le fait d’apprécier l’acte d’écriture en lui-même. Si chaque texte est un supplice à écrire, c’est pas mal parti. Je ne dis pas qu’écrire est simple, au contraire. Mais vous devez un minimum apprécier cette discipline pour en faire votre job.

Fort heureusement, tout cela s’apprend. L’écriture, comme la créativité, est un muscle. 

Et la première chose indispensable que vous pouvez faire pour tout cela, c’est de pratiquer beaucoup.

Je vois beaucoup de personnes qui aspirent à devenir Copywriter, mais qui ne font même pas l’effort d’écrire pour elles. Elles attendent que cela se passe. Elles attendent de “se former” et espèrent un jour que quelqu’un leur confie une opportunité.

Ce n’est pas comme cela que cela marche.

C’est à vous de construire votre premier socle de formation en écriture ! Créez un blog. Publiez sur LinkedIn. Entraînez-vous à recopier des pages de vente. Les possibilités sont infinies pour vous exercer. Pour vous aider, j’ai mis sur pied une liste d’exercices pour progresser en copywriting.

Ensuite, si vous optez pour une formation complète en Copywriting, vous irez beaucoup plus vite.

Comment trouver un job salarié comme Copywriter ?

Comme je le souligne en introduction de cet article, le métier de Copywriter connaît un fort engouement depuis quelques années. Et je parie que cela va continuer un bon moment.

Dans un monde de plus en plus digital, être capable de convaincre à l’écrit est une compétence incontournable. Dans un monde où l’entrepreneuriat explose et se généralise, le marketing occupe un rôle central : celui de faire connaître les produits imaginés.

Potentiellement, toutes les entreprises peuvent avoir besoin de faire appel à des Copywriters. Et une bonne partie de celles-ci souhaitent posséder cette compétence en interne, en CDI. 

Alors comment décrocher un job de Copywriter en CDI ? 

Le premier (et le seul) CDI de ma carrière était précisément sur ce poste. Laissez-moi vous expliquer comment j’ai décroché ce job.

Nous sommes en fin d’année 2017. Je m’apprête à finir mes études en école de commerce et je m’interroge sur mes envies pour mon premier job.

Un peu par hasard, je tombe sur une offre de recrutement pour un Copywriter à Paris, pour une startup du domaine de l’éducation appelée LiveMentor. Il se trouve que LiveMentor fait partie des belles startups du moment qui m’intéressent. En me baladant sur leur site, je tombe sur une annonce qui indique un recrutement d’un Copywriter en CDI.

À ce moment, Je n’ai aucune véritable expérience de Copywriter, mais la fiche de poste me séduit tout de suite. Les missions ? Un périmètre d’action très large qui porte sur tous les supports de Copywriting que j’ai présentés plus haut (emails, pages de vente, articles, etc.).

Au fil de ma lecture de la fiche de poste, je constate que j’ai le profil idéal pour celle-ci. Et surtout, je réalise que je fais exactement ce qu’il faut depuis deux ans pour décrocher ce poste… sans vraiment le savoir.

Cela fait deux ans que j’écris sur Internet. Deux ans que je publie de manière très régulière des articles sur Medium (la plateforme à la mode à l’époque). Je commence donc à être à l’aise à l’écrit, à écrire rapidement et à faire émerger mon style d’écriture.

Sans le savoir, je construis la barre verticale de mon profil en T.

Il se trouve que je fais également tout ce qu’il faut pour développer les compétences annexes pour réussir en tant que Copywriter. Je lis un livre par semaine. Je m’intéresse au monde du marketing et de l’entrepreneuriat en ligne. Je nourris ma curiosité et développe une bonne connaissance du web. Ma pratique d’écriture régulière me permet de travailler ma discipline et ma rigueur.

Sans le savoir, je construis la barre horizontale de mon profil en T.

Autre point très important : j’ai des choses à montrer et je suis crédible.

Quand on me demande des exemples de textes que j’ai écrit pendant le processus de recrutement, je peux partager un lien vers mon blog Medium qui compte plusieurs dizaines d’articles.

Quand on me demande d’écrire un article pour tester mes compétences, je suis serein. Cela fait deux ans que j’en écris, des articles. Je sais comment le faire, avec efficacité et qualité.

Résultat : pour l’entreprise, LiveMentor, j’ai le profil parfait. Logique, puisque sans le savoir, je développais précisement les compétences utiles pour décrocher un tel poste.

Il se trouve en plus que, pour moi, ce job cochait d’autres cases importantes : 

  • Le domaine de l’éducation en ligne m’intéresse particulièrement ;
  • Il s’agit d’une startup en forte croissance, c’est-à-dire un environnement exigeant qui allait me permettre de rapidement progresser ;
  • J’allais baigner dans une culture stimulante et motivante. Parfait pour démarrer une carrière. 

J’ai écrit un long article pour détailler cette expérience : deux ans en tant que copywriter chez LiveMentor.

Cette expérience est évidemment personnelle et il y a peu de chance que votre propre histoire ressemble à la mienne. Mais si je vous la partage, c’est parce qu’elle contient plusieurs apprentissages importants pour vous aider à trouver un job dans le Copywriting : 

  • Les meilleurs Copywriter sont autodidactes. Il est important de faire des “vraies” formations en Copywriting, mais il est surtout important de commencer à écrire par vous-même pour développer vos compétences. N’attendez pas le “bon moment” et commencez le plus tôt possible. Construisez votre profil en T ;
  • Travaillez votre jauge de crédibilité. Montrez votre travail et publiez vos textes. Cela renforcera votre crédibilité quand vous postulerez à un job (valabe aussi en freelance) ; 
  • Si vous postulez à un job de Copywriter, alors vous devez avoir une approche de Copywriter. Ne vous contentez pas d’envoyer un CV et une lettre de motivation comme les autres (personne ne sort du lot avec un CV). Soyez créatif et convaincant, comme un Copywriter. 

Comment devenir Copywriter freelance et trouver des missions en Copywriting ?

Vous préférez plutôt choisir la voie du freelancing ? C’est très bien également. Les opportunités de missions pour Copywriter sont croissantes. Si vous vous y prenez bien, il est possible de créer une très jolie carrière dans ce domaine. 

La base des conseils utiles pour devenir Copywriter en freelance est la même que pour décrocher un job salarié. Avec quelques petites nuances que je détaille icI. 

D’abord, essayez de vous spécialiser et de trouver votre niche. Les clients auront davantage confiance en vos compétences si vous vous présentez comme un freelance Copywriter spécialisé dans une industrie précise. La meilleure manière de se différencier et de sortir du lot est de choisir un segment de marché précis et de s’y tenir.

Ce n’est pas obligatoire, mais il peut être intéressant de vous spécialiser dans le Copywriting d’un type de texte en particulier. Par exemple, je connais des Copywriters qui proposent uniquement des prestations en emailing pour des sites e-commerce. Ou d’autres qui proposent uniquement du Copywriting de pages de vente pour infopreneurs. 

La bonne manière de réfléchir à votre positionnement et aux prestations que vous proposez est de partir de votre client idéal (votre persona) : 

  • Pour quels types d’entreprises avez-vous envie de travailler ?
  • Dans quelle industrie ?
  • De quoi ont généralement besoin ces entreprises ? Plutôt de newsletters ? De Landing pages ? etc.

Ensuite, travaillez votre marque personnelle et communiquez autour de votre expertise. Sur le long terme, cela va vous permettre d’attirer des prospects qui auront envie de travailler avec vous spécifiquement. 

Pour décrocher des missions sur le court terme, vous allez très certainement avoir besoin de prospecter. Je sais qu’il existe beaucoup de peurs et de fausses idées autour de la prospection, mais c’est incontournable. Prospectez de manière maligne : voyez cela comme un jeu qui consiste à comprendre les besoins de votre cible et d’y apporter une solution. Si vous souhaitez de l’aide pour votre prospection, j’ai créé une newsletter privée pour vous faire gagner du temps et vous aider à trouver des prospects qui ont besoin de vous : Pygmalion.

Il est également utile de se créer un compte sur les quelques plateformes de freelancing. Je recommande essentiellement de vous créer un profil sur Malt. Ne perdez surtout pas de temps avec les plateformes qui vous proposent des missions payées aux centimes. C’est une dépense d’énergie inutile et cela va vous dégoûter de ce job.

Lecture annexe recommandée : J’ai écrit un article très complet pour vous partager mes meilleurs conseils afin de vous aider à bien fixer vos tarifs en tant que copywriter freelance.

Tous ces conseils sont basés sur ma propre expérience en tant que freelance Copywriter et de celles des nombreux freelances que j’ai accompagnés.

Combien gagne un Copywriter ? Quel salaire espérer ?

Terminons cet article par une question qui revient souvent : celle de la rémunération d’un Copywriter.

Tout d’abord, je trouve cette question plutôt surprenante.

C’est comme si je demandais combien touche un commercial (ou n’importe quel métier). Cela n’a pas de sens car il n’y a aucune réponse exacte et vérité absolue.

Concrètement, pour un rôle de Copywriter en CDI, il y a beaucoup de variables à prendre en compte : votre expérience, le secteur de l’entreprise, l’importance de ce rôle pour l’entreprise, la difficulté à trouver le bon profil, votre capacité à bien négocier, etc.

Tout cela va influencer votre salaire. 

Mais essayons tout de même de donner un ou deux chiffres concrets. C’est ce que vous attendez, n’est-ce pas ?

Selon Glassdoor, le salaire moyen d’un Copywriter à Paris est de 38 K€ (brut annuel).

Salaire rémunération Copywriter salarié

Cela me paraît cohérent par rapport à mon expérience. Mon premier salaire en tant que Copywriter était de 36 K€ (avez zéro expérience professionnelle), en 2017. Au bout d’un an et demi, je suis passé à 41 K€. 

Notons qu’en 2017, le métier de Copywriter n’en était encore qu’à ses balbutiements (en France). Les offres étaient très peu nombreuses. Depuis, cela s’est bien démocratisé et, j’ai l’impression, accompagné d’une petite hausse de la rémunération.

En freelance, la disparité de rémunération est beaucoup plus importante. L’écart type entre le Copywriter le moins bien payé et le mieux payé est supérieur à x10 selon moi. Cela s’explique par une raison simple : le freelance doit apprendre à se vendre (d’où l’importance du travail sur votre marque personnelle et votre jauge de crédibilité). 

Si vous vous baladez sur une plateforme comme Malt pour observer les tarifs pratiqués par les freelances, vous allez vite constater qu’il existe trois catégories de freelances : 

  • Les freelances qui bradent leur tarif et ne savent pas se vendre. Ces derniers se vendent aux centimes de mots écrits et généralement à moins de 150€ la journée.
  • Les freelances qui se facturent très chers et qui ont un positionnement haut de gamme. Cela va de 500€ la journée à plus de 1 000€ la journée. 
  • Les freelances qui se situent un peu entre les deux. Ils facturent leurs prestations entre 200€ et 400€ la journée ce qui leur permet de vivre confortablement de leur activité. C’est la classe moyenne de Copywriters freelances.

salaire rémunération freelance Copywriter

Comment faire pour progresser dans le Copywriting ?

Nous voilà au bout de cet article. J’espère qu’il vous a été utile ; j’ai tâché d’être le plus complet possible. S’il vous reste encore des questions, je vous redirige (1) vers notre guide de l’écriture en ligne et (2) dans la section “commentaire” de cet article.

SI vous souhaitez devenir Copywriter, je ne peux que vous encourager dans votre démarche. Vous allez plonger dans un univers fascinant et riche. 

Ce qu’il y a de plus beau avec le métier de Copywriter (et les métiers liés à l’écriture en général) ? Il est sans fin. Peu importe votre niveau d’avancement et d’expérience, vous avez toujours quelque chose à apprendre. Il vous reste toujours des territoires à explorer et des compétences à affiner.

Le travail que je vous ai présenté dans cet article est donc, lui aussi, sans fin. Lire, être curieux, essayer de comprendre, apprendre, écrire… Voici quelques-uns des pavés qui vont constituer votre roue si vous souhaitez devenir Copywriter.

Si vous faites en sorte d’apprécier le processus et d’élever constamment votre niveau, je ne me fais aucuns soucis pour vous.

Aucun commentaire n'a été posté
Poster un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
Merci ! Veuillez patienter, votre commentaire va être publié...
Recharger la page
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Envie de démarrer par un mini-cours gratuit ?

Inscrivez-vous à notre mini-cours gratuit par email et commencez à améliorer vos textes, dès maintenant.

5 jours pour écrire de meilleurs articles de blog

Découvrez les stratégies, principes et tactiques à utiliser pour écrire des articles de référence.

C'est parfait. Rendez-vous dans votre boîte email pour valider
votre inscription !
Oops, petit erreur. 
Merci d'actualiser la page et de réessayer !

Pour poursuivre votre lecture

Voir toutes les ressources
Progresser en écriture et acquérir des méthodes avancées

Le guide ultime du Copywriting d'une Landing Page qui convertit

Voici la structure, étape par étape, que je recommande pour réussir le Copywriting de votre Landing page. Objectif : conversion.

13 min. de lecture
Commencer à écrire en ligne : les bases

Pourquoi créer un blog personnel ? Avantages, exemples et stratégies

Créer mon blog personnel a changé ma vie. Je vous explique pourquoi c’est intéressant et pourquoi vous devriez créer votre propre blog, en 2023.

12min. de lecture
Lancer et monétiser sa newsletter

3 exemples de newsletters payantes fascinantes (2023)

J'analyse et décortique trois newsletters payantes qui cartonnent et qui sont de très bons exemples à suivre pour vous (Ticker Nerd, Skift, etc.)

8 min. de lecture

Ce qu'ils disent à propos de Sauce Writing