Si je devais démarrer de zéro en freelance, en 2024. Le processus exact

Si je devais démarrer de zéro en freelance, en 2024. Le processus exact

Contenu rédigé à 100% par un vrai humain, et non une IA ✍️

Ce que je m’apprête à vous partager est donc un condensé de mes apprentissages, de mon expérience personnelle et de ce que j’observe sur le terrain, au quotidien.

6 min. de lecture
Valentin Decker
January 9, 2024
6 min. de lecture
Création

Dans cet article, je vous explique ce que je ferais si je devais me lancer en freelance, en 2024, en partant de zéro.

Point de contexte : j’ai moi-même été freelance en écriture (copywriting/contenu) pendant plus de deux ans. Aujourd’hui, j’accompagne chaque année une petite centaine de freelances à développer leur activité.

Ce que je m’apprête à vous partager est donc un condensé de mes apprentissages, de mon expérience personnelle et de ce que j’observe sur le terrain, au quotidien. 

Pour cet article, voici les hypothèses que je pose : 

  • Mon activité : vendre des prestations en écriture. Peu importe la forme.
  • Je dois rapidement générer du chiffre d’affaires, à horizon 3 mois. 
  • Niveaux assets, je n’ai rien : pas d’argent, pas de réseau et pas d’audience sur Internet.
  • Niveaux freelance, je n’ai rien non plus : pas de mission préalable et jamais eu de client.

Je démarre vraiment de zéro.

Voici donc le plan exact que je suivrais, pour générer 3 000€ de CA par mois, au bout du troisième mois.

Étape 1 : mon périmètre de prestation

Pour commencer, je réfléchis à ce que j’aimerais faire, dans les grandes lignes.

Pas besoin d’être niché et de savoir exactement ce que je vais proposer, sous quelles modalités, etc. (c’est impossible).

J’ai juste besoin d’identifier un premier terrain de jeu pour me lancer. Ensuite, quand j’aurais des discussions avec des prospects, je veux absolument être flexible et à l’écoute de leurs besoins. 

Pour faire mon choix, je réfléchis à mes affinités, mes appétences et ce que j’aime naturellement faire.

J’ai notamment un goût pour la consommation de contenus assez longs formats, à vocation éditoriale. Typiquement des articles de blog ou des newsletters.

J’apprécie aussi LinkedIn et les contenus que l’on peut y trouver.

Je tiens donc mon premier périmètre : contenus long formats et LinkedIn.

Important : cette première étape ne doit pas me bloquer pendant trop de temps. Je veux prendre une décision rapidement, en sachant que je pourrais toujours la faire évoluer, afin de me lancer dans l’étape n°2. 

Temps de réflexion à y consacrer : une après-midi.

Étape 2 : je muscle mes compétences

Cette seconde étape est la plus importante et structurante pour mon aventure de freelance.

Il s’agit de commencer à me muscler et à écrire.

J’ambitionne d’écrire pour des clients et d’être rémunéré pour cela… l’étape préalable pour y parvenir est d’abord d’écrire pour moi.

L’objectif est de m’entrainer à faire ce que je vais prêcher et proposer de faire à mes clients.

Cela va me permettre de progresser, prendre confiance en moi, travailler mes capacités rédactionnelles et avoir des choses à montrer à mes prospects (ces textes seront mon premier portfolio).

Comment faire ? Rien de plus simple. 

Je crée une newsletter Substack ou un blog pour le contenu long et je démarre sur LinkedIn pour le contenu court.

Sur quoi est-ce que j’écris ? 

  • Ma compétence ;
  • Ma thématique (j'y viens dans l'étape 3) ;
  • Le croisement de ma compétence avec ma thématique. Notamment avec des études de cas.

Temps à y consacrer : 2h / jour d’écriture. Non-négociable.

Étape 3 : Je définis un positionnement

En parallèle de cette routine d’écriture, je réfléchis à mon positionnement de freelance.

Je sais qu’être généraliste, c’est être noyé dans la masse. 

Être généraliste, c’est parler à tout le monde… mais c’est ne parler spécifiquement à personne.

Je veux me différencier des autres freelances en écriture et attirer spécifiquement certains clients qui voudront travailler avec MOI.

Ma réflexion : quelles sont mes forces ? Qu’est-ce qui m’intéresse ? Sur quelles expériences passées est-ce que je peux m’appuyer

Ici, l’important est de faire un choix, même s’il n’est pas parfait. 

J’ai besoin d’une première orientation pour orienter mes efforts (communication + positionnement + prospection). 

Ensuite, je vais vite devoir confronter ce choix au marché et parler à des interlocuteurs / prospects qualifiés. 

En acceptant que mon positionnement n’est pas figé. Je le ferai évoluer en fonction de ce que je découvre.

Mon choix se porte sur l’éducation en ligne.

Temps de réflexion à y consacrer : quelques jours. 

Étape 4 : Mes tarifs

Au niveau de mes tarifs de freelance, je choisis le plus simple : le Taux Journalier (TJM).

Le TJM me permet d’avoir une tarification compréhensible par tout le monde et de facilement jauger mes prestations en fonction du temps qu’elles vont me prendre.

Je démarre assez bas pour ne pas avoir de mal à décrocher des missions, mais suffisamment élevé pour me permettre d’en vivre.

Mon choix : 250€ / jour. 

Et, globalement, pour un jour de travail, je peux écrire un article de 1 000 mots, une newsletter ou 5 posts LinkedIn.

J’affinerai mes propositions au cas par cas, mais cela me donne une première base sur laquelle m’appuyer. 

Ensuite, dès que mes 3 premières prestations sont signées et que je génère mes premiers milliers d’euros, j’augmente mes tarifs de +10% à chaque nouvelle mission.

L’objectif visé est de stabiliser mes tarifs aux alentours des 500€ de TJM (je pense arriver à ce cap au bout de 24 mois d’activité).

Étape 5 : connaissance de mon écosystème

Cette étape est souvent sous-estimée par les rédacteurs web, copywriters et ghostwriters, mais elle est essentielle.

Je m’abonne et je bouffe tous les contenus créés par ma cible : des CEO / Directeurs Marketing qui développent une entreprise dans l’éducation en ligne.

Deux formats privilégiés : newsletters très qualitatives + interviews podcasts.

Je consomme en priorité les contenus anglophones (ils ont globalement 5 ans d’avance) et les tops contenus français.

L’objectif est de comprendre les problématiques, les leviers marketing prioritaires et développer des points de vue sur le secteur (indispensable quand on fait du contenu long).

Mes compétences entrent dans le domaine du marketing. Il est donc indispensable que j’en comprenne les mécanismes profonds, appliqués à ma thématiques.

Objectif : 1h de consommation de contenu qualitatif / jour

Étape 6 : Je cherche mes premiers clients

Une fois mes 4 premières semaines passées (pendant lesquelles j’ai mis en place tout ce dont je viens de vous parler), j’enclenche ma recherche de premiers clients.

Pas de chichis, je démarre avec le levier le plus puissant pour décrocher des missions à court terme : la prospection.

Avec la prospection, je peux choisir qui je contacte et sur quel terrain j’aborde les discussions. C'est parfait.

Je liste donc toutes les entreprises de l’éducation en ligne et j’essaie d’analyser leur marketing pour comprendre comment je peux les aider.

Important : je n’essaie pas de pousser mes prestations et mes envies à tout prix. Je fais preuve d’empathie pour comprendre profondément ce dont a besoin l’autre.

Je ne suis pas comme le marteau qui voit des clous partout.

Je suis plutôt comme l’eau qui s’adapte à n’importe récipient.

Mon cap est simple : envoyer 1 message TRÈS personnalisé par jour.

J’envoie une vidéo Loom dans laquelle je me filme sur le site de l’entreprise ou le profil LinkedIn du prospect et je lui explique les problèmes que je peux résoudre pour lui.

Temps dédié à cette tâche : 1h / jour

Les résultats estimés

En étant rigoureux sur ce processus, j’estime pouvoir signer mes 3 premiers clients en 8 semaines de travail intense et focus.

  • Mes 4 premières semaines sont dédiées à l’aiguisage de mes armes de freelance (écriture pour moi, positionnement, etc.) ;
  • Et à partir de la 5ème semaine, j’attaque la prospection sérieusement (tout en continuant à écrire pour moi).

Dans mes efforts de prospection, je priorise les missions récurrentes. En vendant 3 à 4 jours par semaine à 250€, j’ai une activité qui tourne. 

C’est le gros avantage de la création de contenu : cela ne fait pas de sens d’écrire une newsletter et d’arrêter. Il faut être régulier et consistant. 

J’espère que cet article vous a plu. Si vous voulez de l’aide pour suivre ce plan d’action, c’est exactement la stratégie que l’on met en place ensemble dans l’Accélérateur Sauce Writing, ma formation en rédaction web.

Apprenez à rédiger de meilleurs articles de blog en 5 jours

Recevez la méthode Sauce Writing pour écrire d'excellents articles de blog, dans votre boite email. Un cours par jour et une méthode utile pour la vie.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Aucun commentaire n'a été posté
Poster un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
Merci ! Veuillez patienter, votre commentaire va être publié...
Recharger la page
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Pour poursuivre votre lecture

Voir tous les articles de blog
Création
Dépasser blocage créatif écriture

20 idées de choses à faire quand vous manquez d’inspiration pour votre écriture

Voici 20 idées, certaines évidentes, d'autres plus surprenantes, pour vous aider à dépasser votre blocage créatif.

7 min. de lecture
Création
activité freelance rédaction copywriting clients

L’équation financière d’une activité de freelance en écriture

En tant qu'entrepreneurs, nous aimons rendre les choses plus complexes qu'elles ne le sont réellement. Surtout quand il s'agit de trouver des clients

5 min. de lecture
Création
démarrer freelance rédaction copywriting de zéro

Si je devais démarrer de zéro en freelance, en 2024. Le processus exact

Ce que je m’apprête à vous partager est donc un condensé de mes apprentissages, de mon expérience personnelle et de ce que j’observe sur le terrain, au quotidien.

6 min. de lecture
Voir tous les articles de blog