6 min. de lecture

Optimisation SEO : le guide pour écrire un article qui performe sur les moteurs de recherche

Contenu rédigé à 100% par un vrai humain, et non une IA ✍️

Au programme de cet article :

Je publie environ un article chaque semaine sur le blog Sauce Writing. Au départ, je me concentrais surtout sur le fond de mes contenus : la qualité des informations que je souhaite vous transmettre.

Mais au fur à et à mesure que j'avançais, j'ai intégré une réflexion SEO à ma création. J'optimise ainsi mon site et mes articles de blog pour le référencement, depuis 2022.

Mon objectif n’est pas de rédiger du contenu seulement “pour le SEO” et de vous noyer sous les mots-clés. Je cherche plutôt à apporter une information qui a de la valeur pour mon lecteur, tout en l'optimisant pour plaire à Google. C'est ça, le SEO.

Cette stratégie est très puissante et me permet d'accumuler du trafic chaque mois. Mes lecteurs (peut-être que c'est votre cas), découvrent mon site en faisant des recherches sur Google, car mes articles y sont bien positionnés.

Dans cet article, je vais vous transmettre les bases pour, vous aussi, optimiser vos articles pour le référencement naturel.

Comprendre le référencement naturel

SEO, référencement naturel… de quoi parle-t-on ?

Le SEO (Search Engine Optimization) est une notion de base dans la rédaction web de contenu en ligne. Il s’agit de l’ensemble des techniques éditoriales et structurelles qui permettent d’optimiser les pages d'un site web. Et notamment les articles.

On parle de référencement naturel car le but est de positionner ces pages de manière naturelle dans les résultats de recherche des moteurs de recherche. Sans payer.

Les moteurs de recherche, Google étant le plus populaire, disposent d'algorithmes qui leur permettent de classer les sites, selon certains critères.

Votre intérêt est donc (1) de comprendre ces critères pour (2) optimiser vos contenus en fonction de ceux-ci.

La difficulté, c'est qu'il existe des dizaines et des dizaines de critères différents, ayant chacun un poids différent dans la note finale de votre page. Surtout : tout cela est très opaque, on ne sait jamais avec certitude pourquoi un article se positionne et pas l'autre. Et, en plus, Google effectue des mises à jour régulières de son algorithme.

Je vous partage deux notions à connaître :

  • SEO on page : on fait référence aux optimisations à faire directement sur la page.
  • SEO off page : on fait référence aux actions qui ne sont pas directement à faire sur la page, mais qui vont avoir un impact sur celle-ci (backlinks, optimisation du site général, netlinkinkg, etc.)

Dans cet article, nous allons essentiellement parler des optimisations à faire on page.

Le grand défi du SEO, c’est de travailler la forme sans négliger le fond et la qualité du contenu.

Pourquoi écrire des articles SEO sur votre blog ?

On considère généralement qu’un bon article de blog est un article qui est beaucoup vu et lu. Comment atteindre cet objectif ? Votre article doit répondre à deux critères : 

  • répondre au besoin des internautes (la question qu’ils se posent)
  • répondre aux attentes de Google (ce que Google a identifié comme être le besoin utilisateur à partir de l’intention de recherche)

Le SEO, c’est l’outil qui fait coïncider les attentes de l’algorithme avec celles des lecteurs en se basant sur une combinaison de mots-clés choisis et placés avec soin dans l’article. 

Il permet de mieux positionner votre article sur Google, de lui donner plus de visibilité et d’attirer un trafic plus qualifié. C’est un cercle vertueux qui met en valeur votre contenu.

La force du référencement, c'est votre capacité à être visible sur des requêtes que tapent réellement les gens sur Google. Vous n'essayez pas de les interrompre lorsqu'ils scrollent sur les réseaux sociaux. Vous répondez à une recherche qu'ils effectuent.

D'ailleurs, en SEO on parle beaucoup de la notion d'intention de recherche : il s'agit de comprendre ce qu'espère trouver le lecteur lorsqu'il effectue cette recherche. Un conseil ? Un comparatif ? Un produit ? etc.

Si vous parvenez à comprendre finement cette intention et à mettre en face une page qui y répond, c'est gagné.

La checklist d’un SEO réussi - les bonnes pratiques du SEO

Le choix du mot clé pertinent

Vous l’aurez compris, le référencement naturel se base sur l’utilisation stratégique de mots clés. Comment choisir le bon mot clé ? 

Le mot clé autour duquel vous structurez votre article doit être : 

  • en lien avec le sujet de l’article (l’expertise que vous partagez avec vos lecteurs)
  • en lien avec l’intention de recherche (ce que les internautes vont taper sur Google avant de tomber sur votre article)

Si vous ne savez pas bien par où commencer, vous pouvez vous aider d’outils comme SEMRush pour connaître le type d’informations recherchées sur votre thématique, le volume de recherches ou les mots clés associés dans les articles concurrents. 

L’important est de choisir un mot clé sur lequel vous avez la capacité de vous positionner

Il existe plusieurs types de mots clés : certains sont très généralistes et concurrentiels. D’autres, qu’on dit “de longue traîne”, se caractérisent par un volume de recherches et une concurrence plus faibles.

Par exemple, vous aurez plus de difficulté  à vous positionner sur le mot clé “pain” que les mots clés de longue traîne “où acheter le meilleur pain de Bretagne”. Ces mots clés génèrent moins de trafic, mais ce trafic est plus ciblé et qualifié.

Une fois que votre mot clé principal est défini pour l’article, vous devez aussi réfléchir au champ lexical associé. Quelles sont les questions complémentaires auxquelles vous allez répondre ? L’angle à exploiter dans votre article ? 

Google se base sur les 10 premiers résultats qui s’affichent sur la page de recherche. Pour aller plus loin, regardez aussi quelles sont les intentions de recherche complémentaires qui s’affichent tout en bas de la page Google quand vous tapez l’intention de recherche à laquelle vous voulez répondre. 

résultats de recherche article optimisé SEO

Pensez également à analyser le type de contenu déjà bien positionné sur Google sur votre sujet (guides, landing pages, vidéos…). Si vous voyez qu'il s'agit d'articles de blog assez long, cela vous indique qu'il faudra probablement faire un long article à votre tour.

Ces mots-clés vous donnent le squelette global de votre article. Votre intérêt est ensuite de bien les intégrer dans votre contenu, sans en dénaturer le fond.

L’optimisation des balises web

Les balises sur une page web sont des indications données aux robots de recherche pour les aider à mieux comprendre la page qu’ils évaluent. 

Ce sont des éléments de code HTML qui constituent le squelette de la page et permettent d’identifier les différentes parties qui la structurent. 

Elles correspondent à des “zones chaudes” de la page web : celles qui comptent pour les robots Google. La plateforme sur laquelle vous éditez votre site et vos articles vous permet généralement de paramétrer ces éléments. 

Les balises essentielles sont : 

  • La balise titre (title tag) : c’est le texte principal qui apparaît dans l’onglet du navigateur. Il s'affiche comme le titre en bleu dans les résultats de recherche et doit faire 50 à 60 caractères maximum. Intégrer le mot-clé dans le "title" est essentiel pour montrer l’adéquation entre la requête des utilisateurs et le contenu de la page.

  • La méta-description (meta description) : c’est un court extrait (150 à 160 caractères) qui décrit le contenu de la page et apparaît directement sous le titre dans les résultats de recherche. 

Elle n'influence pas directement le classement de la page mais incite l'internaute à cliquer sur l’article. Elle vise plutôt la pertinence, pour rassurer le lecteur sur le fait que la page qu’il va consulter répond bien à son besoin.

  • Les en-tête (header tags H1, H2…) : elles définissent la structure hiérarchique du contenu. La balise H1 correspond au titre principal de la page. Les balises H2, H3, etc., définissent des sous-titres et les sections suivantes dans l'ordre d’importance. 

Elles reflètent la structure logique de l’information et améliorent l’expérience utilisateur. Il faut y intégrer des mots-clés pertinents mais avec parcimonie : attention ne pas les sur-optimiser.

  • Les images (alt text) : elles fournissent une description textuelle (texte alternatif) des images affichées sur la page, pour les moteurs de recherche qui ne peuvent pas "voir" les images en tant que telles. Sans ce texte alternatif, vos images ne sont pas référencées (ou très mal).

Ces balises sont les clés qui permettent de converser avec l’algorithme Google, qui ne parle pas le même langage que les utilisateurs. Les robots Google ne peuvent analyser qu’un nombre limité de mots. Plus les pages sont structurées et hiérarchisées, mieux les robots en comprennent chaque partie.

Pensez aussi à ajuster l'URL de votre article. Il est préférable d’y intégrer votre mot clé principal pour lui donner du sens et améliorer l’expérience des lecteurs, même si cela n’influence pas vraiment votre performance SEO.

Enfin, pensez à mettre les mots et passages importants en gras ; cela guidera votre lecteur et les robots des moteurs de recherche.

La longueur de l’article

La longueur du contenu joue un rôle important dans la stratégie SEO. En général, on peut commencer à optimiser un article à partir de 800 mots. Mais il n’y a pas véritablement de corrélation entre le nombre de mots et la performance SEO.

Les articles les mieux notés sur les outils SEO sont souvent longs (en termes de nombre de mots) : leur longueur permet d’optimiser de nombreux titres et paragraphes sans sur-optimiser les pages. 

Pour définir la bonne longueur de son article, il est intéressant de se positionner par rapport à la concurrence. Vous aurez du mal à être très compétitif si tous vos concurrents écrivent de longs articles et que vous proposez un contenu court. Dans ce cas, identifiez d’autres mots clés de niche sur lesquels vous pouvez faire la différence.

Gardez en tête que la qualité prime toujours sur la quantité. Inutile de rallonger artificiellement un article pour atteindre un certain nombre de mots. Mieux vaut répondre de manière concise et précise à la question du lecteur en 250 mots plutôt qu'en 3000.

L'obsession des mots-clés peut rendre votre contenu difficile à lire et peu naturel. Les moteurs de recherche pénalisent les pratiques de suroptimisation : ils n’apprécient pas qu’on essayent de les tromper !

Votre texte doit rester aéré et digeste pour respecter les codes du web. 

L’utilisation du maillage interne peut aussi vous aider à structurer votre article. Cette méthode permet de créer des liens vers d'autres articles disponibles sur vos sites. 

Vous offrez ainsi l’opportunité au lecteur d’aller plus loin sur les thématiques qui l’intéressent et vous augmentez votre crédibilité par rapport à Google, qui comprend avec ces liens que vous avez du contenu pertinent à partager. C’est le principe de base du cocon sémantique (des clusters de contenus spécifiques qui traitent de sujets voisins, chacun lié à la thématique principale).

Globalement, vous devez garder une approche équilibrée et ciblée, quelle que soit la longueur de votre article. Si vous enchaînez les mots clés sans chercher à donner du sens à votre contenu, vous allez être très sévèrement punis par l’algorithme.

Pour aller plus loin : les outils d’optimisation sémantique 

Certains outils SEO utilisent l'intelligence artificielle et l'analyse sémantique pour vous donner des indications et orienter votre contenu de façon plus fine. 

Ils peuvent vous aider à mener une analyse sémantique approfondie, identifier les bons mots clés et leurs liens, le champ lexical et la structure pertinente pour votre texte.

Personnellement, j'optimise mes textes avec YourTextGuru mais il en existe d’autres qui évaluent votre performance SEO. L'outil me permet d'identifier les articles concurrents et les mots clés sur lesquels je peux me positionner par rapport à eux. 

Yourtextguru optimisation SEO article
Voici l'exemple de cet article et ce que me donne YourTextGuru : c'est très précieux

Il me fournit des données sur la longueur des articles rédigés par mes concurrents et une note globale sur mon positionnement SEO. Il m’indique aussi les mots clés que j’ai sur-optimisés.

Attention, gardez à l’esprit votre stratégie marketing globale. L’outil est un support pour la rédaction et l'intégration des mots-clés doit rester une amélioration subtile.

Prêt à écrire des articles bien positionnés sur les moteurs de recherche ?

Globalement, rédiger un article de blog optimisé, c’est tout simplement faire concorder votre texte écrit pour l'internaute avec “le langage de Google”.

La notion de référencement naturel s’inscrit dans une stratégie globale qui vise à donner de la visibilité à vos contenus, en complément d’autres démarches comme la création de backlinks ou le SEA par exemple.

Délivrer du contenu de qualité aux utilisateurs doit rester votre priorité avant toute optimisation SEO éventuelle. C’est aussi la priorité de Google.

Mais si vous maîtrisez déjà cette première étape, je vous encourage à tester plusieurs outils SEO. Essayez de comprendre comment votre contenu se positionne, pour définir la stratégie marketing qui correspond à votre positionnement cible et écrire le contenu adapté. 

C’est plutôt ludique une fois qu’on a compris le principe et même assez gratifiant quand ça commence à bien marcher.

Et d'ailleurs, on voit bien à quel point c'est un job à part entière et pourquoi les enteprises font appel à des rédacteurs web pour les aider. Surtout qu'il ne suffit pas de produire ; il faut également maintenir vos articles à jour pour Google.

Aucun commentaire n'a été posté
Poster un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
Merci ! Veuillez patienter, votre commentaire va être publié...
Recharger la page
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Envie de progresser en écriture ?

Inscrivez-vous à notre mini-cours gratuit par email et commencez à améliorer vos textes, dès maintenant.

apprendre écrire article de blog

5 jours pour écrire de meilleurs articles de blog

Découvrez les stratégies, principes et tactiques à utiliser pour écrire des articles de référence.

C'est parfait. Rendez-vous dans votre boîte email pour valider
votre inscription !
Oops, petit erreur. 
Merci d'actualiser la page et de réessayer !
apprendre écrire article de blog

Masterclass Copywriting Gratuite

Comment doubler ton chiffre d’affaires en tant que freelance Copywriter, en 2024
(quand tout le monde a peur des IA et croit que le marché est saturé)

C'est parfait. Rendez-vous dans votre boîte email pour valider
votre inscription !
Oops, petit erreur. 
Merci d'actualiser la page et de réessayer !

Pour poursuivre votre lecture

Voir toutes les ressources
Commencer à écrire en ligne : les bases

Le guide pour créer votre blog en 6 étapes

Je crois beaucoup au blog, c’est un outil qui m’a permis de créer beaucoup d’opportunités. Dans cet article, je partage avec vous les bonnes pratiques pour lancer à votre tour un blog qui performe.

6 min. de lecture
Progresser en écriture

Comment écrire un post LinkedIn : nos meilleurs conseils

Accroche, développement et conclusion. Voici les ingrédients pour réussir votre prochain post LinkedIn.

5 min. de lecture
Progresser en écriture

Le succès de votre post LinkedIn dépend de votre phrase d'accroche

80% du succès de votre post LinkedIn se trouve dans ses trois premières lignes. Je vous explique comment les réussir.

5 min. de lecture

Ce qu'ils disent à propos de Sauce Writing