Retour
Bilan cohorte bootcamp écriture Sauce Writing
Académie

Monter en puissance et créer une expérience unique - Bilan cohorte #2 du Bootcamp

La seconde cohorte du Bootcamp Sauce Writing s'est terminée début octobre 2021. Dans cet article, je vous partage les leçons que j'en tire, les points positifs ainsi que les pistes d'améliorations. #buildinpublic

11 min. de lecture
Valentin Decker
October 19, 2021
11 min. de lecture
Académie

Après un premier article bilan dans lequel j’expliquais que mon rôle n'est pas (seulement) de transmettre des méthodes, je poursuis ma démarche de transparence.

J’aime beaucoup ce format “article bilan de la dernière cohorte du Bootcamp” et je compte l’installer durablement. C’est un bon exercice qui me permet de prendre le temps de réfléchir aux six semaines qui viennent de s’écouler et de m’engager publiquement sur les évolutions que je souhaite apporter au Bootcamp.

Cette seconde cohorte confirme mon envie de positionner le Bootcamp Sauce Writing comme le programme incontournable à suivre par tous ceux qui souhaitent prendre l’écriture au sérieux.

Cela implique plusieurs choses :

  • Je dois sans cesse me demander comment élever le niveau de qualité du programme. Rendre chaque cohorte plus engageante et transformative que la précédente.
  • Je dois montrer mon engagement, mon sérieux et ma détermination quant à l’atteinte de cet objectif. Le Bootcamp Sauce Writing est mon focus principal en tant qu’entrepreneur et cela doit se refléter dans ma communication publique.

Voici donc mon ressenti global sur cette seconde cohorte, les points positifs et les pistes d’améliorations pour la prochaine édition.

Cette cohorte s’est déroulée de fin août à début octobre 2021.

Qu’est-ce que le Bootcamp d’écriture Sauce Writing ?‍

Le Bootcamp d’écriture Sauce Writing est une expérience de six semaines construite autour de deux piliers :

  1. Apprendre à structurer, écrire et promouvoir des bons articles. Je partage des méthodes et des outils que les participants peuvent utiliser pour leurs articles.
  1. Ancrer une solide habitude d’écriture grâce à une forte émulation collective et une expérience qui pousse à l’action.

Chaque semaine, j’anime entre deux et trois sessions en direct. Nous alternons entre séances théoriques de cours et sessions pratiques de travail sur ses articles. Chaque participant est invité à écrire trois articles (sur les thématiques de son choix) au cours des six semaines.

Le Bootcamp se déroule à 100% en ligne : les sessions sont animées sur Zoom, les travaux d’écriture se font sur Google Docs, et la communauté se rassemble sur un forum Circle.

Le nombre de places est limité à 20 par session.

Pour plus d’information sur le déroulé du Bootcamp, je vous donne rendez-vous sur la page d’inscription.

Démarrage de la prochaine session : début janvier 2022 (candidature possible jusqu’en décembre 2021).

Mon ressenti personnel global sur la cohorte #2

Cette seconde cohorte me laisse une impression très positive à tous les niveaux.

D’abord, et c’est le plus important, j’ai le sentiment que les participants repartent heureux, inspirés et bien armés.

Écrire est une activité difficile et exigeante. Je n’ai pas la prétention de dire que les participants repartiront du Bootcamp avec la certitude de réussir une carrière dans l’écriture et de devenir des auteurs à succès sur Internet.

En revanche, j’aspire à renforcer leur goût pour cette discipline. J’ai envie qu’ils prennent du plaisir dans l’effort et le dépassement de soi. Et bien sûr, leur donner les clefs nécessaires pour écrire des textes dont ils sont fiers.

Selon moi, le véritable enjeu est d’apprendre à aimer les combats quotidiens que l’écriture implique.

À ce niveau, le Bootcamp a été une belle réussite. J’ai reçu ce type de feedbacks à plusieurs reprises : “tu as renforcé notre amour pour l’écriture et notre envie de poursuivre sur ce chemin. Je suis davantage conscient de ce que bien écrire implique et je me sens équipé pour y arriver”.

formation cohorte écriture bootcamp rédaction web

À titre personnel, cette deuxième cohorte me conforte dans le format du programme et sa philosophie.

Le Bootcamp (et Sauce Writing en général) ne rentre dans aucune case existante sur “le marché des formations en écriture”. Je ne fais ni du SEO, ni du Copywriting, ni de la conception-rédaction web.

Je propose une formation engageante pour apprendre à faire levier sur ses expériences, tirer le maximum de ses idées, écrire des articles passionnants et augmenter sa jauge de crédibilité. J’ai mis du temps à assumer pleinement ce positionnement. Je suis désormais fier du Monopole Personnel que je construis dans ce sens et convaincu de son importance.

Avec cet angle, j’ai l’impression de créer une nouvelle catégorie sur le marché des formations en écriture. Je sens que c’est la bonne voie et que je dois persévérer dans ce sens. Proposer quelque de très spécifique et creuser ma singularité plutôt que d’arrondir les angles et me compromettre.


D’ailleurs, je le vois quand je demande aux participants s’ils ont comparé le Bootcamp avec d’autres programmes d’écriture avant de s’inscrire. Leur réponse est toujours la même : “Non pas vraiment, je n’ai jamais vu d’offre comme la tienne et je n’ai pas cherché d’autres programmes. J’ai été attiré par ta proposition de valeur qui me semblait unique”.

C'est exactement ce que me disent Fabien, Margaux et Sandrine (participants à la seconde cohorte du Bootcamp) :


Je vous partage un dernier point qui concerne mon organisation personnelle. Le Bootcamp d’écriture me permet de structurer mes trimestres en deux moments forts : six semaines intenses d’animation du Bootcamp, puis six semaines plus calmes pour faire le bilan et préparer la cohorte suivante (& organiser des week-ends d’écriture). C’est un bon équilibre !

NPS - L’avis des participants de la cohorte #2

Dans mon objectif d’amélioration continue du Bootcamp, il est essentiel que je comprenne ce qu’il se passe pendant les six semaines et que je capte les feedbacks des participants. Je vous en parle dans un instant, mais Nicolas Roland m’apporte une aide précieuse sur ce point.

Je fais donc apparaître une nouvelle rubrique “l’avis des participants” dans ce bilan. Avec deux indicateurs clefs :

  • Le Net Promoteur Score (NPS)

À la question “Quelle est la probabilité que tu recommandes le Bootcamp Sauce Writing à un ami ou un proche ?”, les participants de la cohorte #2 ont répondu : 

evaluation satisfaction NPS formation ecriture web meilleure

Ce qui nous donne un score NPS de 65/100 (Pour ceux que cela intéresse, voici le détail du calcul effectué).

À titre de comparaison, voici le résultat de la cohorte #1 : NPS : 46/100

  • L’utilité du Bootcamp pour l’avenir

À la question “Penses-tu pouvoir utiliser ce que tu as appris pendant le Bootcamp dans les mois ou années à venir ?”, les participants de la cohorte #2 ont répondu :

note moyenne satisfaction qualite bootcamp ecriture sauce writing

Pour une note moyenne de 9,7/10


Points positifs de cette cohorte #2

→ J’aimerais commencer par remercier Nicolas Roland qui m’a apporté son aide sur plusieurs points très importants du Bootcamp. Nicolas a le gros avantage d’avoir participé à la cohorte #1 et donc de connaître l’expérience de l’intérieur. 

  • Il m’a d’abord donné de nombreux feedbacks sur l’animation et l’organisation des six semaines du Bootcamp.

Je donne la parole à Nicolas Roland qui nous explique ses réflexions sur ce point.

“Le principal axe de travail a été de dépasser une approche traditionnelle de théorie suivie de pratique.

Cela se reflétait dans la structure de la première cohorte du bootcamp (2,5 semaines de théorie et 3,5 semaines d’écriture) et dans chaque session en direct (45 minutes d’apport et 15 minutes de pratique/réflexion). Nous avons développé une pédagogie beaucoup plus active, axée sur la co-construction du savoir par la cohorte. Très tôt dans le Bootcamp, les participants démarrent l'écriture de leur premier article.

Cela va structurer le parcours : chaque session thématique se nourrit des articles et permet directement de les retravailler. La théorie n’est plus imposée par Valentin, mais émerge des productions à travers des sessions plus interactives."

  • Nicolas m’a ensuite transmis les bons outils pour bien comprendre l’évolution et la progression de chaque participant pendant le Bootcamp.

Il m’a appris comment poser une bonne question (ce n’est pas si évident) et imaginer des questionnaires beaucoup plus poussés que ceux que j’aurais faits seul. Au total, nous avons envoyé trois questionnaires :

  • Un premier, avant le démarrage du Bootcamp pour cerner les profils, les attentes et les objectifs des participants
  • Un second, après l’écriture du premier article, pour identifier les progrès réalisés et les zones à travailler
  • Un troisième, à la fin du Bootcamp, pour faire un bilan de l’expérience et récolter le ressenti final des participants

Je le laisse expliquer ses réflexions et notre démarche :

“Chaque participant s’inscrit pour des raisons spécifiques. Celles-ci vont avoir un impact sur ses attentes, ses besoins, les compétences qu’il a envie de développer, sa perception du parcours et au final son implication dans le Bootcamp.

Avec Valentin, nous avons souhaité faire un suivi longitudinal pour comprendre comment différents profils d’apprenants s’engageaient au fur et à mesure du Bootcamp. Cela nous permet, pour la cohorte 3, de personnaliser l’expérience en fonction du profil des apprenants. On peut anticiper certaines difficultés, des besoins de ressources particulières ou de soutien pour dépasser un blocage.“

Si ces sujets vous intéressent, je vous conseille de vous abonner à la newsletter de Nicolas, Learnability.

→ Dans le bilan de la cohorte #1, je parlais des groupes de 5 personnes qui n’avaient pas assez bien fonctionné à mon goût. Pour la seconde cohorte, j’ai donc fait le choix de répartir les participants en binôme. J’ai le sentiment que cela a beaucoup mieux fonctionné : on peut davantage prendre le temps de connaître et de créer une relation avec l’autre. Au moment de la relecture de l’autre, on peut lui donner des feedbacks plus précis et personnalisés.


→ Suite aux feedbacks reçus lors de la cohorte #1, j’ai fait le choix de commencer les travaux d’écriture plus tôt dans les six semaines. Je ne veux pas trop en dire sur ce point pour conserver l’effet de surprise pour les futurs participants au Bootcamp, mais cela a très bien fonctionné.

Je ne laisse pas le temps aux participants de cogiter et de suranalyser les choses ; on saute tout de suite dans le grand bain. C’est une bonne technique pour dépasser les blocages émotionnels que l’on peut avoir avec l’écriture.

→ Vers la fin du Bootcamp, j’ai ajouté une session facultative d’échange et de discussion détendue. Cela nous a permis d’aborder tous les sujets annexes à l’écriture et de revenir sur les points qui le méritaient. Cette session a été bien appréciée par les participants ; je me dis que je devrais peut-être la programmer à mi-parcours. C’est un beau moment de respiration pour revenir sur ce qui a été fait, avant d’attaquer la suite.

→ J’ai donné aux participants la possibilité de publier leurs articles sur le blog Sauce Writing (chose que je n’avais pas faite pour la session #1). Je trouve cela génial de leur proposer cette option. Ils peuvent toucher une audience supplémentaire et cela leur enlève un peu de pression (pas évident de publier tout de suite sur son site perso !).
Vous pouvez par exemple l’article d’Héloise sur l’expatriation, celui de Justine sur notre rapport aux réseaux sociaux, celui de Jacky sur l’importance de mener une réflexion stratégique quand on est une PME, celui d’Éléonore qui nous explique pourquoi elle cumule freelance et CDI ou encore celui de Sandrine qui nous parle de son rapport avec ses parents.

→ D’un point de vue Marketing, je suis heureux du travail fourni pour bien communiquer la valeur du Bootcamp :

  • J’ai effectué quelques modifications sur la page d’inscription au Bootcamp qui me permettent de mieux communiquer la valeur du programme. J’ai revu certains blocs, j’insiste sur la notion de jauge de crédibilité et j’y ai ajouté des témoignages de participants de la première cohorte.
  • En parlant des témoignages, je monte également en puissance sur ce sujet. Pour le Bootcamp #1, j’en ai récolté trois, que j’ai retranscrits au format écrit. Pour cette deuxième édition, j’ai pris le temps d’en faire six, que je rends disponibles au format écrit et vidéo. Voici les témoignages de Margaux, Vincent, Jacky, Sandrine, Fabien et David.
  • La séquence email du lancement de la deuxième cohorte (envoyée début Août 2021) était également beaucoup plus aboutie.

→ Enfin, signe ultime de la pertinence de ce Bootcamp : le niveau de qualité des articles écrits est très bon. Certains m’ont même carrément bluffé ! Je vous conseille par exemple celui de Vincent qui nous explique pourquoi il faut s’intéresser à la Chine ou encore celui de Margaux sur la dimension politique qui se cache derrière le choix d’un mot.

Pistes d'améliorations pour la cohorte #3

→ Je m’interroge sur le rythme du Bootcamp. Dès le départ, j’ai fait le choix de proposer une expérience engageante et intense, plutôt qu’une expérience passive. Je suis convaincu que pour progresser et obtenir des résultats concrets, il faut se challenger (et lutter contre le confort). J’en parle d’ailleurs dans cet épisode de podcast :

Les participants qui s’inscrivent au Bootcamp en sont conscients. Ils viennent pour cette intensité et cette exigence. La plupart ont déjà suivi d’autres cours en ligne enregistrés et savent que la progression est beaucoup moins forte.

Pour autant, j’ai l’impression que je dois encore faire des petits ajustements pour trouver le bon équilibre. J’étudie quelques options pour la troisième cohorte : rajouter quelques jours de plus au Bootcamp, passer le format à sept semaines pour ajouter une petite pause à mi-parcours, demander un travail plus important en amont, etc.
L’un des participants m’a d’ailleurs fait une excellente suggestion que je compte mettre en œuvre pour la prochaine session. Je garde la surprise pour ceux qui y participeront.

→ Nous avons passé un peu trop de temps à travailler sur le premier article. Je dois être vigilant la prochaine fois pour mieux cadrer cela et permettre à ceux qui l’ont terminé d’avancer à leur rythme.

→ J’ai fait le choix de fusionner deux sessions de cours importantes sur le Monopole Personnel et la Jauge de crédibilité afin d’ajouter une session d’écriture en direct supplémentaire. Résultat, cela a donné une session trop lourde et de nombreux concepts à digérer d’un coup. À revoir.

→ Je me demande comment partager en public les travaux des participants au fur et à mesure des six semaines du Bootcamp. J’ai commencé à le faire en partageant progressivement les articles publiés, mais je peux encore aller plus loin.


Je réfléchis à la création d’une page dédiée sur le site Sauce Writing pour suivre les évolutions des participants de la cohorte en live. Cela demande un peu de boulot, mais je pense que cela peut être génial. À suivre.

→ Je dois continuer mes efforts améliorer la qualité de mes présentations lors des cours en direct. Pour l’instant, je trouve qu’elles sont bonnes. Je prépare bien les slides et respecte mon texte. La prochaine étape est de me les approprier de manière instinctive pour pouvoir m’en détacher et proposer des sessions encore plus vivantes.


J’ai envie d’investir davantage pour créer une expérience exceptionnelle. J’ai besoin de ressources pour m’aider à faire passer la qualité de l’accompagnement à un niveau encore supérieur. Je compte donc recruter et m’entourer d’autres personnes passionnées par l’écriture pour m’aider à aller plus loin.

L’objectif : créer une expérience mémorable ou rien.

→ Enfin, je dois me mettre un peu moins de pression et lâcher prise. Même si c’est frustrant, je dois accepter que 100% des participants ne parviendront pas à suivre le Bootcamp à 100%. Même s’ils n’y arrivent qu’à 80%, ils auront bien progressé et ce sera déjà une très belle réussite !

Conclusion

Cette deuxième cohorte me laisse une très belle impression. Je sens la montée en puissance régulière et j’ai hâte de voir les prochaines versions.

À tous les niveaux, j’ai le sentiment d’avoir trouvé le format idéal. À moi de continuer à l’améliorer pour le rendre incontournable.


Apprenez à rédiger de meilleurs articles de blog en 5 jours

Recevez la méthode Sauce Writing pour écrire d'excellents articles de blog, dans votre boite email. Un cours par jour et une méthode utile pour la vie.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Alan,
le
21
October
2021
Keep going ! 💪🏻
Poster un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
Merci ! Veuillez patienter, votre commentaire va être publié...
Recharger la page
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Pour poursuivre votre lecture

Voir tous les articles de blog
Article invité
apprendre à se faire confiance

Apprendre à se faire confiance

L’instinct maternel, mythe ou réalité ? La naissance d’un enfant chamboule la vie d’une mère au point que celle-ci développe des aptitudes jusqu’ici insoupçonnées ! Confiance en soi, intuition ou conséquence des hormones ? Je vous partage ma réflexion.

8 min. de lecture
Article invité
pourquoi ralentir entrepreneuriat vivre

Et si le fait de ralentir nous permettait d’avancer ?

Pour vivre heureux, vivons cachés… Et pour vivre mieux, vivons plus lentement !

9 min. de lecture
Article invité

Voici pourquoi l'intuition est un outil indispensable pour les entrepreneurs

Ecouter son intuition s’apprend. Pour les entrepreneurs, c’est encore plus important. Pourquoi ? C’est ce dont je vous parle dans cet article.

12 min. de lecture
Voir tous les articles de blog