Retour
Bilan atelier écriture sauce writing bootcamp
Académie

Mon rôle n'est pas (seulement) de transmettre des méthodes - Bilan cohorte #1 du Bootcamp

La première cohorte du Bootcamp Sauce Writing s'est terminée fin juin 2021. Dans cet article, je vous partage les leçons que j'en tire, les points positifs ainsi que les pistes d'améliorations. #buildinpublic

8 min. de lecture
Valentin Decker
July 16, 2021
8 min. de lecture
Académie

Mon ambition avec Sauce Writing est de permettre l’émergence d’une nouvelle scène d’auteurs non-fiction français qui écrivent des articles passionnants.

L’écriture est un outil formidable pour véhiculer ses idées, devenir une référence dans son domaine et attirer les opportunités qui peuvent transformer une carrière. J’aimerais que davantage de personnes en prennent conscience et se lancent dans l’écriture de manière sérieuse.

C’est dans cette logique que j’ai créé le Bootcamp d’écriture Sauce Writing. La première cohorte s’est terminée à la fin du mois de juin 2021 et, dans cet article, je vous partage les leçons et apprentissages que j’en retiens.

Plutôt que de garder ce bilan pour moi, dans mon Notion privé, je me suis dit qu’il serait intéressant de le partager en public. Il va vous intéresser si : 

  • La pédagogie en ligne et la transmission de connaissances attisent votre curiosité ;
  • Vous réfléchissez à vous inscrire au Bootcamp et souhaitez en savoir davantage sur les améliorations apportées entre chaque session ;
  • Vous voulez suivre le développement de l’académie d’écriture Sauce Writing.

Écrire cet article bilan est également pour moi un moyen d’apprendre, de poser mes pensées et de prendre du recul avant de démarrer la session suivante. Le format de ce Bootcamp était nouveau pour moi ; c’était la première fois que je créais un programme aussi intense et engageant.

Mon objectif est d’animer quatre sessions de ce Bootcamp chaque année, au rythme d’une par trimestre, avec une volonté d’itération permanente et d’amélioration continue. J’espère rendre chaque session plus mémorable que la précédente.

Voici donc mon ressenti global sur cette première cohorte, les axes positifs à conserver et les pistes d’améliorations pour la suite.

Qu’est-ce que le Bootcamp d’écriture Sauce Writing ?

Quelques mots de contexte pour démarrer. Le Bootcamp d’écriture Sauce Writing est une expérience de six semaines construite autour de deux piliers :

  1. Apprendre à structurer, écrire et promouvoir des bons articles. Je partage des méthodes et des outils que les participants peuvent utiliser pour leurs articles.
  2. Ancrer une solide habitude d’écriture grâce à une forte émulation collective et une expérience qui pousse à l’action.

Chaque semaine, j’anime entre deux et trois sessions en direct. Nous alternons entre séances théoriques de cours et sessions pratiques de travail sur ses articles. Chaque participant est invité à écrire trois articles (sur les thématiques de son choix) au cours des six semaines.


Screenshot tiré de l’une de nos séances d’écriture

Le Bootcamp se déroule à 100% en ligne : les sessions sont animées sur Zoom, les travaux d’écriture se font sur Google Docs, et la communauté se rassemble sur un forum Circle.

Le nombre de places est fixé à 20 par session.

Pour plus d’information sur le déroulé du Bootcamp, je vous donne rendez-vous sur la page d’inscription.

Mon ressenti personnel global sur la cohorte #1

Globalement, je suis très satisfait de cette première cohorte.

En termes de philosophie, le Bootcamp symbolise exactement ce que je veux véhiculer avec Sauce Writing. Je suis à 100% aligné avec ses valeurs et sa promesse :

  • Prendre le temps d'écrire des bons articles, intéressants et fouillés ;
  • Faire levier sur ses idées et ses compétences pour construire sa crédibilité ;
  • Transmettre le goût de l’écriture et l’importance de se concentrer sur le processus.

De ce point de vue, le Bootcamp est une très belle réussite. Les participants à cette première cohorte ont tous adhéré à cette philosophie. Ils ont fait le maximum pour dépasser leurs doutes et leurs divers blocages afin de publier leurs articles. J’ai l’impression d’avoir renforcé leur envie d’écrire de manière consistante et régulière.

Comme l’explique très bien Wes Kao, les formations via des systèmes de cohortes poussent l’instructeur et les participants à se dépasser. Il n’y a pas de place pour se cacher ou pour suivre le cours de manière passive. Les participants sont responsabilisés, actifs et doivent participer. Cela pousse l’instructeur à imaginer une expérience engageante et augmenter sans cesse le niveau de qualité du programme.

En termes d'organisation et de calendrier marketing, ce fonctionnement selon une formule de six semaines est parfait.

Pour les élèves, il est suffisamment long pour leur laisser le temps de réaliser des avancées concrètes (publier trois articles). Le rythme est intense, sans pour autant noyer les participants (ils possèdent tous une activité à plein temps !).

De mon côté, il me permet de m’organiser en sprint de trois mois :

  • Le sprint démarre par un lancement marketing, un mois et demi avant le début de la session du Bootcamp ; 
  • Ensuite viennent les six semaines du Bootcamp ;
  • Enfin, je dispose d’une petite fenêtre pour ralentir et souffler avant d’attaquer le sprint suivant.

Cette organisation me permet également d'anticiper chaque session plusieurs mois à l'avance en créant une liste d'attente et en inscrivant au fur et à mesure les participants.

Planning des sessions #1 et #2 du Bootcamp

Avec cette première cohorte, je mesure à quel point mon rôle d’organisateur du Bootcamp ne consiste pas uniquement à transmettre des connaissances et partager mes techniques. Mon rôle est d'animer, d'inspirer, de créer une expérience mémorable et de tisser du lien entre les participants. Je dois veiller à ce que chaque participant reste engagé et actif. Je ne dois pas seulement réfléchir aux méthodes à transmettre, mais à comment le faire de manière inspirante et engageante.

Je suis mi-professeur, mi-animateur.

Enfin, les outils sélectionnés pour animer cette cohorte (Zoom + Circle + organisation par email) ont bien fait le job. Je voulais tester ce format de la manière la plus rapide possible, sans utiliser des outils trop complexes. Le pari est réussi.

La fonctionnalité “Breakout Rooms” de Zoom me permet de créer des petits groupes pendant les sessions en direct pour passer du temps avec chacun. Circle permet de bien trier et organiser la connaissance, en évitant les discussions synchrones qui partent dans tous les sens (coucou Slack ou Whatsapp).

Points positifs de cette cohorte #1

→ L'engagement et l'implication des participants. Ils étaient motivés et ont fait le maximum pour suivre le rythme, malgré leurs contraintes pro/perso.

→ Les feedbacks récoltés à la fin du Bootcamp. Ils sont très positifs : j'ai le sentiment d'avoir permis aux participants d'atteindre la transformation qu'ils espéraient et que j'espérais pour eux.

→ Les articles écrits sont de bonne qualité et suivent la méthode partagée. J'ai l'impression qu'ils sont parvenus à bien s'approprier mes conseils et techniques.

→ Le format de six semaines rythmées par plusieurs sessions chaque semaine était top.

→ L'intensité du rythme a poussé les participants à avancer et à produire des articles sans trop réfléchir ou avoir le temps de douter. Les deadlines rapprochées empêchent le syndrome de l’imposteur et l’envie de perfectionnisme de s’installer.

→ Un lien s'est créé entre les participants. Ils sont motivés à l'idée de rester en contact, de faire vivre le Circle des alumnis et de continuer à écrire.

Pistes d'améliorations pour la cohorte #2

→ Certains élèves ont un peu décroché à partir des 2-3 dernières semaines. Le sentiment de prendre du retard sur l’écriture de ses articles peut inciter à faire moins d’effort. Il est de ma responsabilité de relancer individuellement les élèves en perte de vitesse pour les raccrocher au wagon.

→ Au début du Bootcamp, j’ai réparti les participants en groupe de 4 à 5 personnes. Mon idée était de créer des mini-groupes de relecture et d’entraide plus petits pour maximiser les interactions (à 20 c’est impossible).
J’ai le sentiment de ne pas avoir suffisamment bien exploité ces mini-groupes. Même à 5, c’est difficile de prendre 20 à 30 minutes pour relire et faire des feedbacks sur chaque article.
Pour la prochaine session, je pense plutôt créer des binômes. Cela permettra de rajouter un sens plus fort de responsabilité, “je n’ai pas envie de laisser tomber mon partenaire”. Cela sera également plus facile de faire des feedbacks en profondeur et de suivre la progression de l’autre sur les six semaines.

→ Au niveau de l’organisation, je dois partager les créneaux des sessions en direct plus à l’avance, pour laisser le temps à chacun de s’organiser. Plutôt que de le faire d’une semaine à l’autre, je dois au moins donner trois semaines de visibilité aux participants.

→ Je réfléchis également à comment réduire la densité des cours. Les sessions en direct théoriques étaient très condensées et laissaient peu de place à la discussion. Pendant les deux premières semaines, les sessions d’une heure comportaient 45 minutes de partage de méthodes et seulement 15 minutes d’échange. Je dois mieux équilibrer cela et laisser davantage de temps aux échanges. Les participants ne viennent pas pour être bombardés d’informations pendant 6 semaines ; ils viennent pour interagir avec des gens comme eux, vivre une expérience unique et produire des choses concrètes.
La bonne nouvelle, c’est que cela peut se résoudre très facilement. Pour la prochaine session, je vais créer davantage de contenu enregistré additionnel pour approfondir le socle de la méthode que je présente en direct dans les grandes lignes.

À ce sujet, je recommande l’excellent article de Wes Kao (elle écrit beaucoup de choses très intéressantes) : The State Change Method: How to deliver engaging live lectures on Zoom.

Pour un Zoom engageant et dynamique, cassez la monotonie.

→ En termes de planning, je dois réfléchir à comment faire démarrer le travail sur le premier article plus tôt possible dans le Bootcamp. Sur cette première cohorte, les sessions d’écriture étaient rapprochées et imposaient un rythme intense. C’est positif, mais je dois faire attention à laisser le temps à chacun d’avancer.

→ Dernier point, j’aimerais rendre le forum Circle encore plus actif. J’aimerais en faire un point de ralliement sur lequel on vient régulièrement en sachant que l’on va y trouver des contenus passionnants sur l’écriture. Je dois mieux m’organiser afin de publier des nouveautés toutes les semaines et être davantage moteur de conversations.

Conclusion

Les pistes d’améliorations sont nombreuses et je suis très excité à l’idée de les mettre en œuvre pour la prochaine session du Bootcamp Sauce Writing. J’ai le sentiment d’avoir trouvé un format qui apporte de la valeur aux participants et qui correspond à ma vision pour Sauce Writing.

Avec cette première cohorte, le gros du travail est effectué. J’ai créé tout le matériel marketing (page de vente, séquence email d’inscription, etc.) et le matériel pédagogique (sessions de cours, exercices à réaliser, planning). Je peux désormais me concentrer à l’amélioration continue de l’existant et me demander comment rendre cette expérience meilleure.

Cette première cohorte renforce ma volonté d’accélérer sur l’animation de ce Bootcamp. Le potentiel de développement très clair et je suis le seul à proposer ce type de programme.

J’aimerais monter en puissance et constituer une petite équipe autour de moi. À plusieurs, je sens que l’on pourrait pousser l’expérience beaucoup plus loin. J’ai hâte de voir la suite !


Apprenez à rédiger de meilleurs articles de blog en 5 jours

Recevez la méthode Sauce Writing pour écrire d'excellents articles de blog, dans votre boite email. Un cours par jour et une méthode utile pour la vie.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Patrick Charrault,
le
9
August
2021

Bonjour Valentin,

Tout cela me semble intéressant et excitant; et renforce mon idée d'avoir fait le bon choix en m'engageant dans le Bootcamp.

Patrick.

Jules-Rosette ROSE MARIE,
le
10
August
2021
Je suis ravie d'avoir participé au 1er bootcamp ! Ordonner mes idées, définir ce que je souhaite transmettre dans mes messages fut l'exercice le plus formateur pour moi. M'engager dans ce bootcamp et bénéficier du regard bienveillant et encourageant de Valentin et de la communauté a été mon meilleur investissement cette année ! Excellent second bootcamp !
Poster un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
Merci ! Veuillez patienter, votre commentaire va être publié...
Recharger la page
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Pour poursuivre votre lecture

Voir tous les articles de blog
Article invité
erreurs formulations esprit critique

Quelques formulations erronées

On se trompe, on est trompé et il faut réfléchir.

5 min. de lecture
Article invité
conseils addiction réseaux sociaux

Accro aux réseaux sociaux ? 5 conseils pour les utiliser consciemment

Vous regardez les réseaux sociaux à la moindre occasion ? Vous n’êtes pas seuls ! Voici 5 conseils pour prendre le contrôle de votre utilisation des réseaux sociaux.

8 min. de lecture
Création
obsession création art

Devenir plus obsessionnel avec mon écriture

Je vous parle de mon rapport à l'obsession ; entre fascination, peur du danger et ambition personnelle.

4 min. de lecture
Voir tous les articles de blog